C’était il y a 5 ans.

Les élections présidentielles venaient de livrer leur verdict : Hollande, nouveau président de la République Française.

Certains prédisaient une hécatombe quand d’autres annonçaient du changement. Me concernant, ambitieux comme je le suis, j’avais la tête tournée vers ma propre campagne.

Hé oui, 12 ans que je suis investi dans la politique. Un seul rêve : les législatives.

2 fois que je m’y présente mais à chaque fois la même rengaine : je me fais surclasser. Aux dernières élections, j’ai récolté un minable 0,01% des voix...5 ans plus tôt, c’était 0,2%... De mal en pis donc.

Faut dire que je ne suis jamais investi par les gros partis politiques, ça me fait une belle épine dans le pied quand même ! Mais mon manque d’expérience - je n’ai que 32 ans -  ne doit pas vraiment jouer en ma faveur - faut le reconnaître.

Bien déterminé à donner un bon coup de pied dans l’accélérateur - pas envie d’être enterré avant d’avoir caressé ce doux rêve - j’ai décidé d’adopter une stratégie radicale à commencer par redorer mon image.

J’ai fait appel à un coach expérimenté, spécialisé dans les stratégies électorales. Il m’a amené un photographe qu’il a trouvé sur PhotoPresta et m’a organisé une séance portrait. Selon lui, l’apparence est primordiale et peut faire la différence. Ce serait même une certitude. C’est là qu’il m’a rapporté cette histoire des années 90, lors d’élections municipales que l’on savait gagnées d'avance par la personnalité emblématique de la commune...Jusqu’à ce que les affiches sortent et qu’on assiste à un attentat visuel : grimace, couleurs ternes, visage flou bref de quoi se faire une image très “cheap” et morose de cet homme pourtant apprécié pour son programme dynamique en faveur de la jeunesse. Finalement, il s'est fait devancer de justesse par un p'tit jeune affichant peps et classe sur ses affiches de campagne.

J’ai donc estimé cette séance photo très au sérieux : j’ai pris la pose, tentant 1000 et une postures - sur les conseils du photographe - avant de n’en choisir qu’une seule, faisant l’unanimité, et recevant toutes les faveurs de mon coach émerveillé.

On a reçu la photo très rapidement ce qui a permis de concevoir mon flyer en des temps records.

Ma photo est splendide. Pour le coup, on ne pourra pas dire que je ne me suis pas mis en avant. Les retouches font vraiment des miracles. C’est propre, lisse, net. Si avec ça je n’attire pas les regards - à défaut d’intéresser par mon programme - c’est que je dois prendre ça pour une porte ouverte vers la sortie : je n’y arriverai jamais.

Quand les affiches se sont retrouvées apposées sur les encarts publicitaires communaux, ça en a vraiment jeté un max. Objectivement, j’étais clairement le plus attirant. Mon affiche était très voyante - consécration du 1er soleil citadin de France, oui oui - et attirait les yeux par sa netteté. Sur le coup je m’en suis grandement réjoui et me suis montré plutôt impatient de faire distribuer mes flyers dans les rues.

Une fois distribués, nous avons reçu plusieurs retours très élogieux. Cela s’annonçait plutôt bien voire très bien. Les gens se sont montrés très intrigués par cet homme, par l'homme que je suis, aux airs déterminés et transpirant le modernisme. Mais attention à l’excès de confiance et à ne pas prendre la grosse tête ! De toute façon, il n'y a pas de quoi. Je ne représente absolument pas un gros parti donc je reste réaliste et sais bien que ce n’est pas demain la veille que je vais gagner ce siège tant espéré à l’assemblée. Et puis sérieusement, qui penserait qu’un homme abonné au bas de tableau puisse rafler tout à d’un coup la 1ère place ? Personne, moi le 1er.

 

10 juin 2012

Le grand jour, celui qui restera mémorable : 1er tour, mon coeur a palpité. Pourtant on ne peut pas vraiment dire qu’il y avait de l’enjeu. Je me savais battu d’avance mais j’espérais tout de même battre mon propre record qui, je vous l’accorde, n’était pas bien glorieux...Alors faire mieux que 0,2% ce n’est pas la mer à boire non plus.

A l’annonce des résultats, je n’en ai pas cru mes oreilles : Le choc ! J'ai cru que j'allais faire un malaise...J’ai obtenu un incroyable score de 50,09% des voix !!! Complètement euphorique, j’ai été incapable de contrôler mes émotions, tout s'est bousculé dans ma tête. C’est tout mon parti qui ne s’en remettait pas. Je l’ai fait ! Oui, je l’ai enfin fait, j’ai enfin remporté les législatives moi qui partais de rien !  Dès le 1er tour en plus...Vous n'imaginez pas à quel point j'ai été fier de moi, j'ai donné la 1ère victoire - transcendante - de mon parti. On a fêté ça jusqu'à pas d'heure...Le plus beau moment de ma vie !

Bruno, le tout petit candidat dont tout le monde se moquait il y a encore 5 ans a pris une bien belle revanche sur la vie.

Je dois tout à mon coach qui m’a prodigué les meilleurs conseils à commencer par le photographe qui a fait de véritables merveilles que je pensais inaccessibles avant de le rencontrer.

Photographe PhotoPresta

Comme moi, boostez votre carrière avec un portrait à la hauteur de vos ambitions ! Retrouvez toutes les offres PhotoPresta sur Paris, Lyon, Marseille, Lille et à travers toute la France sur : https://photopresta.fr/photographe-portraits