EVJF

Top 10 des endroits mystérieux à découvrir à Lyon

PhotoPresta a choisi pour vous endroits mystérieux à Lyon ! Idéal pour un EVJF original et décalé !

Vous êtes chargée d’organiser un EVJF dans la belle ville de Lyon ? Et vous ne savez pas exactement quoi faire ?

La situation actuelle vous ferme de nombreuses portes, alors ne manquez pas le passage obligé du fameux shooting photo d’EVJF !

Cette activité vous permet non seulement de garder de fabuleux souvenirs de cette journée magique, mais elle est également totalement compatible avec la situation sanitaire. N'hésitez pas à réserver votre shooting photo d'EVJF.

Emmenez la future mariée se promener dans des endroits aussi insolites que mystérieux de la très belle ville de Lyon. 

 

1. Le jardin de l’Ermitage du Mont Cindre

Depuis plus de 650 ans, le jardin de l’Ermitage du Mont Cindre marie à merveille les différentes époques et générations.

Ce lieu est une clef de compréhension du passé et nous éclaire pour mieux bâtir le présent.

Le site de l’Ermitage est composé de trois principales parties :

Une chapelle dont les pierres sont d’une rare beauté, entourée de deux jardins complètement opposés l’un et l’autre. Ensuite, se dresse un jardin potager, dans un calme béni, face à un panorama magnifique.

Ce jardin est le parfait exemple d’illustration de la façon de vivre des ermites. Enfin, on y trouve un jardin minéral de prières, tourné vers le ciel. Ce petit havre de paix est enseveli par une forte végétation. On doit cet esthétisme au moine Émile Damidot. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by @valsbt_

 

2. Les souterrains du Fort de Vaise

Faites frissonner la future mariée, poussez-la dans ses retranchements. Ne vous contentez pas seulement de visiter le Fort de Vaise en surface, allez découvrir ses souterrains. Votre expérience sera, pour le moins, immersive.

Ne vous privez pas d’un guide, il y a beaucoup à apprendre sur l'histoire de ces galeries qui parcourent Lyon, et ses célèbres arêtes de poissons. De plus ce sont des bénévoles passionnés et passionnants qui savent agrémenter leur visite.

Le Fort de Vaise fut construit vers 1840 comme élément défensif de Louis-Philippe. Puis, il fut restauré par la Fondation Renaud. 

 

 

3. L’hôtel de Milan de la Place des terreaux

Cet immeuble est une propriété de Lacroix. tout le monde passe sur la place des Terreaux sans pour autant faire attention aux bâtisses.

L’Hôtel de Milan est répertorié depuis 1847 dans le Guide de l’étranger à Lyon. Depuis 1905, il n’accueille plus de voyageurs.

Mais vous pouvez tout de même jeter un rapide coup d'œil. Faufilez-vous dans l’immeuble, rendez-vous au premier étage, puis, poussez la vitre située dans l’angle et vous vous trouverez dans la cour des loges de l’Hôtel de Milan.

Laissez-vous surprendre par l’immense verrière qui fait office de plafond, et surtout prenez de jolies photos ! 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Anne Laure (@annelaurei)

 

 

4. L'horloge aux Guignols

Comme vous le savez sûrement, Guignol est lyonnais. Il est né en 1808 d’un marionnettiste, Laurent Mourguet.

L’horloge aux Guignols est également appelée “Horloge Charvet” du nom de son horloger.

Vous pourrez la trouver au numéro 8 de la rue de la Poulaillerie du 2ème arrondissement de la ville de Lyon.

Toutes les quinze minutes, depuis le XIXème siècle, elle se met en scène avec Guignol Gnafront et Arlequin.

Cette horloge fait une piqûre de rappel quant à l’existence de Guignol, en plus de donner l’heure. C’est une mécanique extraordinaire.

 

5. L'ossuaire de la Crypte des Brotteaux

Avis aux plus curieux d’entre-vous ! Après la mort de Robespierre, en 1795, les familles de contre-révolutionnaires exécutés durant le siège meurtrier de Lyon, font construire un premier tombeau en la mémoire de leurs proches décédés.

C’est Claude-Ennemond Cochet, un architecte, qui dessinera les plans. Ils érigent un cénotaphe sur la plaine des Brotteaux, qui fut le lieu du massacre. Le bâtiment est rectangulaire, en forme de pyramide.

Ce bâtiment fut inauguré en 1795, puis détruit dans les flammes d’un incendie en janvier 1796.

 

6. La Champignonnière de Caluire

Ce sont de fabuleuses galeries souterraines qui ont été construites pour relier deux forts militaires.

Complètement oubliées et laissées à l’abandon, on transforma alors ces galeries en champignonnières dans les années 1960. Malheureusement, elles ont de nouveau été oubliées.

Attention cependant, cette champignonnière est très très humide ! Attendez-vous à sentir une forte odeur de moisi, qui n’est pas très agréable, mais promis, l’expérience, elle, le sera ! Visitez la soixantaine de pièces réparties sur près de 300 mètres de long.

N'hésitez pas à vous renseigner sur le site de l’association OCRA-Lyon. 

 

 

7.  Les arêtes de poisson

On pose le doigt sur une légende urbaine de la ville de Lyon. En effet, ces mystérieuses galeries souterraines auraient apparemment été creusées à l’époque romaine. A l'origine, elle aurait été conçue sous la colline de la Croix-Rousse.

Rares sont les personnes qui ont pu y réellement y pénétrer. C’est l’endroit idéal pour pratiquer l’urbex !

En revanche, les seules personnes à avoir pu y accéder sont les membres des équipes municipales chargés de cartographier et de sécuriser les lieux. Beaucoup rêvent de l’ouverture publique des arêtes de poisson ! Peut-être un jour…

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Thibault (@denantethib)

 

8. La jardin Rosa Mir

En effet, ce n’est pas nécessairement un lieu secret. Cependant, il faut absolument profiter de cette parenthèse créative en plein cœur du quartier de la Croix-Rousse ! La porte du 87 grande rue de la Croix-Rousse s’y trouve !

Vous adorerez la pousser, malgré son lourd poids, pour découvrir un jardin secret de 360 m2, digne du Douanier Rousseau. Pendant près de 30 ans, son créateur, Jules Mir, travaille à la conception de ce magnifique jardin.

Les plantes en suspension et cette mosaïque végétale ne vous laissera pas de marabre ! C’est également l’endroit idéal pour faire un shooting photo individuel avec votre groupe d’amies et la future mariée. Le jardin est composé uniquement avec des coquillages et des pierres qu’il ramassait quotidiennement.

Il nomme son œuvre du nom de sa mère, Rosa. Le jardin fut imaginé après que Jules Mir guérit d’un cancer de la gorge, de façon miraculeuse.

Le jardin appartient désormais à la ville de Lyon et ne peut être visité que le samedi après-midi du 1er avril au 31 octobre. Alors, organisez-vous ! 

 

 

9. La ficelle des morts

Cet endroit curieux se trouve à côté de la gare Saint Paul sur la rive droite de la Saône.

C’est une sorte de tunnel, qui autrefois était emprunté par les corbillards pour emmener les cadavres jusqu’au cimetière de Loyasse.

C’est le cimetière le plus ancien de la ville de Lyon, derrière la Basilique de Fourvières.

Ensuite, la voie fut fermée car elle était beaucoup trop fréquentée par les amateurs de messes noires ou autres rituels sataniques.

 

10.  L’Église désaffectée du Bon Pasteur dans les pentes de la Croix-Rousse

Cette église du 19ème est située dans les pentes de la Croix-Rousse. Elle est aujourd'hui désacralisée, mais quelques illuminés y ont emmenagé.

C'est également un endroit parfait pour pratiquer l'urbex. Tout est en contarste au sein de ce bâtiment.

Attention, les souvenirs laissés par les squatteurs nes ont pas toujours bons à prendre. L'église est, en revanche, très difficile d'accès. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Nils (@bvnils)

 

 

 

Vous savez désormais tout pour organiser un EVJF original et mystérieux !

Profitez de cette journée spéciale pour aller au-delà de vos peurs, et sortez de votre zone de confort. La future mariée n’en sera que ravie. Vous marquerez ainsi les mémoires de tous les invités de l’EVJF et vous aurez visité la belle ville de Lyon comme personne d’autre avant !

Faites absolument appel à un photographe professionnel de famille, grâce à son talent il saura immortaliser cette journée mystérieuse que vous organiser pour vos amies. 

 

 

 

Article rédigé par Louise.

Vous recherchez un photographe ?